PROMO DE SEPTEMBRE : -15% avec le code : ZEN15

Que sont les mandalas ?

mandala-signification

Un mot qui vient du Sanskrit et qui signifie cercle. Les mandalas sont des symboles hautement spirituels et représentent l’univers. Principalement connus dans les traditions spirituelles de l’hindouisme et du bouddhisme, mais il n’est pas difficile de voir des personnes de toutes les religions devenir si friandes de ces dessins qu’ils sont souvent considérés comme de véritables œuvres d’art.

Pas seulement ça. Les mandalas sont thérapeutiques. Les dessiner ou simplement les colorier détend, rend plus concentré, créatif et capable de se souvenir des choses. C’est aussi une façon de se consacrer à soi-même.

Dans la tradition, cependant, le mandala est fait de sable coloré. Ce sont les moines tibétains qui perpétuent cette tradition fascinante. Magnifiques bien sûr, mais après avoir été construites, elles sont détruites. Il y a une raison derrière cela et c’est de toujours se rappeler que rien n’est éternel. Nous pouvons évidemment garder ce que nous faisons, surtout les plus beaux et les plus significatifs.

Il s’agit d’une technique de relaxation populaire qui nous permet de faire ressortir nos émotions lorsque nous colorons. Ils sont en définitive la représentation de notre monde intérieur.

Quelques faits intéressants sur la pratique de la fabrication ou du coloriage de mandalas

Elles doivent être colorées de l’intérieur, précisément parce qu’elles nous incitent à nous ouvrir davantage.
Vous pouvez choisir comment les colorer. Crayons, tempera, couleurs acryliques, marqueurs, crayons… à vous de choisir !
Il s’agit de motifs géométriques ou circulaires. Ce n’est pas un hasard si le mot Manadala se traduit par cercle et centre.

Comment les moines tibétains font des mandalas ?

Les moines réalisent des mandalas en utilisant des sables colorés. Ils commencent par dessiner la figure, puis, à l’aide de piquants dorés, ils déposent le sable coloré dans les différents espaces. Il tombe parfaitement grâce au mouvement de la main. Ils utilisent des pailles de différentes tailles pour pouvoir remplir les espaces de la bonne manière, de la plus fine à la plus large. Les moines peuvent prendre des jours pour les terminer. Le mandala est ensuite détruit lors d’une cérémonie finale. Les sables sont mélangés et jetés dans le ruisseau.

You cannot copy content of this page