PROMO DE SEPTEMBRE : -15% avec le code : ZEN15

La méditation et le jardin zen : comment méditer dans un jardin Karesansui

jardin Karesansui

Comme nous l’avons déjà expliqué, le jardin zen est étroitement lié à la méthode de pensée, de réflexion et de méditation, trois actions qui peuvent conduire à une harmonie psychophysique complète et à un esprit libre de conditionnements et de soucis.

Mais comment un jardin zen peut-il réellement aider à la méditation ?

Dans cet espace, nous allons exposer toutes les stratégies les plus simples et les plus pratiques pour se détendre dans un espace extérieur de ce type, même si vous n’avez pas la possibilité de profiter d’un grand espace.

Oui, car vous pouvez aussi construire un jardin zen miniature, le fameux Bonsaki, avec lequel vous pourrez enrichir votre bureau où vous étudiez ou travaillez, ou un coin de votre salon.

Une culture orientale intimement liée à nos cinq sens

La culture orientale, contrairement à la culture occidentale plus rationnelle et scientifique, est profondément ancrée dans la sphère émotionnelle, qui coïncide souvent avec celle des sentiments et des sensations. Il ne s’agit pas d’une approche amoureuse et romantique, mais de la perception de la réalité à travers nos cinq sens, et dans certains cas également d’un sixième sens représentant l’intuition et l’instinct.

Dans la culture zen japonaise, il est essentiel de se fier aux sens de la vue, de l’odorat, du toucher, de l’ouïe et du goût pour entrer en relation avec notre environnement et le vivre dans la paix et l’harmonie. Il s’agit d’une véritable expérience synesthésique avec la nature, du grec sýn « avec, ensemble » et aisthánomai qui signifie « je perçois, je comprends ».

L’harmonie avec le milieu environnant réside précisément dans la sensibilité de percevoir tous les éléments naturels ensemble, dans un état d’abandon total et de bien-être psychophysique.

Comprenons maintenant comment impliquer notre sphère sensorielle dans un jardin zen, en l’enrichissant d’éléments tirés directement de la nature.

La méditation consiste à observer et à contempler

Commençons par le sens de la vue et tout ce qui peut nous donner un sentiment d’harmonie et de paix intérieure dans un jardin zen.

Il est également appelé jardin de pierres car il est parsemé de rochers naturels qui symbolisent la pureté et l’élévation spirituelle dans la culture japonaise.

Par conséquent, la première chose à faire dans un jardin zen est de placer quelques pierres hors du sol d’où s’écoulera une eau cristalline. La vue de l’eau qui coule procure un sentiment très relaxant et vivifiant, revigorant l’esprit et l’enrichissant d’énergie positive.

Dans la culture zen, l’eau représente la vie et la chance, elle peut donc être un élément propitiatoire important.

Son flux jaillissant donne également un sentiment de purification et de libération des forces maléfiques, grâce à un flux d’énergie qui imprègne et purifie.

Un autre élément fondamental dans un jardin zen est le sable, avec une décoration en forme de râteau au milieu représentant un chemin ondulé. L’observation de ce dessin aide à se détendre et à abandonner ses soucis, dans une sorte d’hypnose qui libère de l’anxiété et du stress.

décoration jardin zen

Méditer, c’est se laisser bercer par une agréable mélodie.

Un autre sens fondamental dans la pratique de la méditation est celui de l’ouïe, qui contribue à la relaxation et à la tranquillité.

Le bruit de l’eau se brisant sur les rochers est un véritable son doux et mélodieux qui peut évoquer des sentiments agréables, comme la musique classique.

Certains morceaux de musique sont même composés en utilisant les sons de la nature, notamment dans le cadre du yoga : pensez à Buddha Bar ou aux compositions nordiques.

La méditation consiste à percevoir par le toucher et l’odorat

La pratique de la méditation implique également d’entrer en contact avec des senteurs agréables qui stimulent directement l’hippothalamus et procurent des sensations de bien-être.

C’est pourquoi il est conseillé de planter dans un jardin zen des plantes aromatiques, de la mousse ou des petits arbustes de lavande et des espèces de la Méditerranée (pour une touche typiquement italienne).

Si vous disposez d’un espace vert, vous pouvez contacter un spécialiste dans ce domaine qui vous conseillera sur les variétés de plantes spécifiques pour une aromathérapie bénéfique.

Le même concept s’applique également à un jardin zen miniature dans lequel on peut vaporiser des huiles naturelles et des essences de lavande, de menthe et de basilic.

Le sens du toucher est également important : marcher sur le sable ou toucher les grains du bout des doigts et des orteils donne un sentiment de bien-être et de réconciliation avec son environnement.

Méditer, c’est savourer la vie

Enfin, n’oublions pas le sens du goût. Un abricotier est un must dans un jardin zen, dont le fruit est traditionnellement utilisé dans la médecine orientale chinoise et japonaise.

Différents types de jardins zen

Créer un jardin zen à l’extérieur de votre maison n’est pas difficile et vous pouvez le personnaliser en fonction de vos goûts et de l’espace dont vous disposez.

Outre quelques conifères, cyprès et mousses, un jardin zen peut également être agrémenté d’autres variétés plus faciles à trouver (comme le basilic ou le romarin) ; l’important est de conserver cette approche spontanée, heureuse, naturelle, naturocentrique et apparemment désinvolte.

You cannot copy content of this page